Carla Cerpa, Collectif Con-spirando, Chile

Quarante-huit femmes de trois Communes de Santiago ont participé aux Écoles de Féminisme et Leachiledership, organisées par le collectif « Con-spirando ». Les sujets abordés : Leadership et autogestion, Genre et théologie, Alphabétisation numérisée. Les participantes ont considéré comme positif le processus de formation que ces écoles proposaient sur deux espaces : l’un théorique et l’autre pratique – où elles ont appris un outil spécifique pour valoriser leur Leadership. Elles ont aussi considéré comme très importantes l’expérience subjective et la corporéité comme un point de départ. Le travail d’autogestion est considéré comme crucial.

En développant deux axes à part entière – le Pentecôtiste et le laïque dans les organisations sociales- nous pourrions reconnaitre les différents besoins dans leur contexte et leur cadre interprétatif.

Nous avons pu aussi trouver que les femmes Leaders/ dirigeantes des organisations sociales sont intégrées au système public ce qui leur donne une sorte d’interdépendance mutuelle : d’une part les femmes reçoivent des ressources des municipalités pour leurs activités et, d’autre part, la Ville a besoin d’avoir des liens avec les organisations sociales pour répondre à ses objectifs et ses programmes. Souvent, ces Cours reproduisent des systèmes de dépendance et d’assistanat et ne développent pas chez elles un processus de réflexion ni de pensée critique. En conséquence, elles possèdent des lacunes et un manque de connaissance en matière des droits de l’homme, des mouvements des femmes, de l’information ou des données spécifiques. Il leur manque également une analyse du contexte et d’une réflexion politique sur la réalité nationale.

Ce diagnostic nous donne les indices pour continuer à travailler sur les futurs espaces de formation. De plus, nous voyons jouer la reproduction hégémonique des rapports des genres, puisque les femmes étaient débordées pour répondre à leurs rôles multiples d’épouse, de mère, de maitresse de maison et de dirigeante-leader. Ainsi, le travail dans notre École est de reconnaitre les rôles et les stéréotypes de genre au quotidien.