Dans cette Lettre, nous partageons des textes présentés lors du lancement du programme, mais aussi d’autres utilisés dans l’atelier Leadership intégral pour l’incidence politique, qui a eu lieu à Bâle, et dans celui sur le Plaidoyer pour les droits humains des femmes, qui s’est tenu à Genève.

Dans ses notes sur le travail avec les immigrantes indonésiennes travaillant comme employées domestiques à Hong Kong, Vistamika Wangka nous parle de ce qu’elle a appris pendant son travail de directrice d’un centre pour travailleusesmigrantes. Pour elle, les notions d’espace sûr et de sororité sont très importantes : « Il s’agit d’un sentiment qui fait que nous nous voyions les unes les autres comme des soeurs, mutuellement honnêtes et respectueuses », signalet- elle. Melania Mrema Kyando nous raconte les progrès du programme qu’elle dirige dans la région Sud de l’Église Morave en Tanzanie, Pour une future génération libre du Sida. Et Dorothy Tanwani, partage sa préoccupation au sujet de la grande fragilité sociale à laquelle sont exposées les veuves, ce qui fait qu’elle oriente son travail de plaidoyer vers leur défense et protection.

Silvia Regina de Lima Silva, en collaboration avec Cecilia Castillo Nanjarí et Etel Nina Cáceres, lève le voile sur la triste réalité du féminicide. Le Droit des humaines, nous appelle à une prise de conscience au sujet du long chemin que nous avons à parcourir pour réussir à être des sujets de droit dans des contextes dans lesquels les fondamentalismes religieux se renforcent.

Nous dédicaçons cette Lettre à Ruth Epting, reconnaissantes d’avoir eu le privilège de profiter de sa joie et de sa sagesse.

TÉLÉCHARGER